Un renseignement ?
 Appelez-nous !
  06-89-31-65-83
     

Vous ne le saviez pas,

mais l'Histoire de France,

c'est d'abord...

Les Saints !


Montrer Menu
Cacher Menu
  Coquille Saint Jacques  

Autocollant
l'emblème du Pèlerin

Le Pèlerin

Du latin peregrinus « étranger », le pèlerin est un croyant qui fait un voyage vers un endroit sacré. Son pélerinage est un acte de dévotion, de réparation, ou plus souvent fait suite à un voeu.

Fait le plus souvent à pied, le chemin est long et propice à la méditation. Les chapelles et lieux saints traversés sont autant d'étapes riches de prières et de rencontres, et celui qui revient est toujours transformé.

On parle de pèlerinages en Europe depuis le troisième siècle et ceux qui le font bénéficient progressivement d'un statut de pèlerin, véritable protection juridique formalisée par un ordre et une loi des pèlerins. En l'an 1300 le pape Boniface VIII accorde une indulgence plénière à ceux qui se rendent jusqu'à Rome comme elle avait été accordée aux Croisés se rendant à Jérusalem au XIe siècle.

Après la découverte des reliques de l'Apôtre Jacques de Zébédée au début du IXe siècle, le pèlerinage de Compostelle devient le troisième grand pèlerinage de la Chrétienté qu'il partage bientôt avec Rocamadour doté lui aussi d'une indulgence plénière à perpétuité. Le Mont-Saint-Michel se voit lui aussi rejoint par des centaines de milliers de pèlerins. Par ordonnance, le jour de la fête de l'Archange, les criminels ayant fait le pélerinage au Mont sont pardonnés tandis que la clameur « Montjoie Saint-Michel ! » résonne sous les remparts de la forteresse des mers.

Aujourd'hui, cent millions de chrétiens font chaque année un pélerinage vers un lieu saint.

Emblème du Pèlerin, la Coquille...

Ramassée sur les plages de Galice et accrochée à son sac, chapeau, cape ou bourdon, la coquille Saint-Jacques s'est imposée comme l'attribut du pèlerin depuis le moyen-âge.

Qu'il se rende à Saint-Jacques-de-Compostelle, à Rome, Jérusalem, au Mont-Saint-Michel ou à Rocamadour..., la coquille est arborée de tous temps par le pèlerin que l'on distingue ainsi du simple voyageur.

Le Bourdon...

Un bâton est une aide précieuse pour la marche. Celui que les pèlerins arborent est appelé Bourdon (du latin burdo, « mulet ») par une métaphore fréquente liant l'animal de bât à un soutien. Il est d'usage de faire bénir son "Bourdon" par un prêtre avant son départ.

La Calebasse...

A l'origine faite d'une courge sèchée et vidée, la gourde constitue depuis toujours le minimum vital de tous les marcheurs !

Description :

• Taille : 7 x 7,5 cm
• 2,50 € pièce.
• Autocollant d’extérieur à coller sur toute surface lisse.

Acheter Coquille

Dans la même collection :

Vierge de Lourdes
Vierge de Pontmain
Vierge Miraculeuse
Le Lis Marial
Monogramme Marial
Monogramme Jésus Marie Joseph
Le Sacré-Coeur
Sauvegarde du Sacré-Coeur
Croix du Christ
Colombe de la Paix
Saint Jacques
Coquille du Pèlerin
Ange Gardien
Le Poisson des Catacombes
Christus Vincit
Le Chrisme de Constantin
L'étendard de St Denis
La bannière de Jeanne d'Arc
Le Kroaz du
Le Coeur Vendéen/Chouan
Croix Fidèle
La Fleur de Lys
Saint Michel Archange
Le Tetragramme

  L'autocollant 
  Vue en situation  

Disponible aux éditions St JUDE http:// www.sjude.fr